Suite au billet juste précédent, je crois que j'ai trouvé le futur métier de mini-Barbie. Je vais l'inscrire en fac de médecine avec comme spécialité la chirurgie plastique. Elle a un avenir dans cette branche, je le sens bien. Elle en est au stade expérimental aujourd'hui mais son don ne demande qu'à se développer et à s'affirmer. Elle sillonnera le monde entier et interviendra en plusieurs langues dans différents colloques médicaux et chirurgicaux. Elle fera la une des magazines spécialisés. Les plus grandes stars se presseront dans son cabinet.

Ouf, l'avenir de mini-Barbie est tout tracé. Reste mini-Ken maintenant.

- Barbie, ministre délégué auprès de la famille proche chargé de la jeunesse, de la santé et de l'emploi -